Player

France 24 Mobile – L’actualité internationale 24h/24

Des Oscars 2018 sous le signe de #MeToo et de l'après-affaire Weinstein

Dernière modification : 05/03/2018

© Christopher Polk, Getty Images, AFP | Lors des répétitions de la 90e cérémonie des Oscars, qui a lieu le 4 mars 2018 à Hollywood, en Californie.

Texte par Mathias HOSXE

Nul ne sait quel film remportera l'édition 2018 des Oscars, mais tout Hollywood s'attend, après le choc de l'affaire Weinstein, à ce que la cérémonie soit placée, dimanche, sous le signe de la lutte contre le harcèlement et les abus sexuels.

Hollywood se prépare à sa 90e cérémonie des Oscars, dimanche 4 mars, pour laquelle la romance fantastique "La Forme de l'eau", de Guillermo del Toro, et le drame satirique "3 Billboards", de Martin McDonagh, partent favoris. La cérémonie devrait par ailleurs être marquée par le scandale Weinstein et ses résonnances avec #MeToo.

L'Académie des arts et sciences du cinéma, qui remet les prestigieuses statuettes, est sous pression pour ne pas reproduire sa bourde historique de 2017 : l'annonce par Warren Beatty et Faye Dunaway du mauvais gagnant de l'Oscar du meilleur film, "La La Land", dont toute l’équipe était montée sur scène ; au lieu du véritable lauréat, "Moonlight". L'humoriste Jimmy Kimmel, maître de cérémonie pour la deuxième fois d'affilée, a promis que ce fiasco ne se reproduirait pas, et les deux acteurs malheureux l’année dernière remettront à nouveau l’Oscar du meilleur film.

"Tant d'incertitudes"

Sur le plan artistique, la soirée promet aussi des surprises. "Je ne me souviens pas d'une année avec tant d'incertitudes : il y a au moins quatre solides possibilités de gagnants" pour le prix du meilleur film, a remarqué Tim Gray, l'un des responsables des prix hollywoodiens pour le magazine Variety.

Le film de Guillermo del Toro, "La Forme de l'eau", est celui qui a amassé le plus de nominations (13 au total). Le metteur en scène mexicain est attendu comme meilleur réalisateur pour ce conte fantastique sur une femme muette (Sally Hawkins, nommée pour l'Oscar de la meilleure actrice), amoureuse d'une créature reptilienne aquatique captive. Le film avait obtenu deux Golden Globes, celui de la meilleure réalisation et de la meilleure musique.

Face à lui, le film du Britannique Martin McDonagh, "3 Billboards : les panneaux de la vengeance", part favori (après ses 4 Golden Globes obtenus en janvier), d'après le site spécialisé Goldderby.com. Fort de 7 nominations, dont celle de meilleure actrice pour Frances McDormand, ainsi que deux nominations pour le meilleur second rôle masculin (Sam Rockwell, en tête des paris, et Woody Harrelson), le film met en scène avec force humour noir une mère endeuillée et en colère qui loue trois panneaux publicitaires pour relancer l'enquête sur le meurtre de sa fille. Pour la statuette de meilleure actrice : concourent aussi l'immuable Meryl Streep ("Pentagon Papers"), Margot Robbie ("Moi, Tonya") et Saoirse Ronan ("Lady Bird").

Christopher Nolan fait toutefois concurrence à ces deux films, avec "Dunkerque", drame aux 8 nominations sur l'Opération Dynamo, l'évacuation désespérée de l'armée alliée de la plage de Dunkerque en 1940.

Enfin, "Les Heures sombres" tient aussi la corde pour l'Oscar du meilleur film. Le long-métrage raconte la même période de la Seconde guerre mondiale, mais vue d'Angleterre : la bataille politique menée par Churchill. Avec un Gary Oldman magnétique – et méconnaissable sous le maquillage et la silicone – semble le mieux placé pour l'Oscar du meilleur acteur.

Oldman fera face au jeune Franco-Britannique, Timothée Chalamet, 22 ans, qui a séduit Hollywood avec son rôle d'adolescent amoureux d'un beau doctorant dans "Call Me By Your Name". Face à eux, Daniel Day-Lewis (pour "Phantom Thread"), Denzel Washington et Daniel Kaluuya (l'outsider pour "Get Out").

Agnès Varda, pionnière de la Nouvelle-Vague, 89 ans, pourrait décrocher l’Oscar du meilleur documentaire avec "Visages, Villages", coréalisé avec l'artiste de 35 ans, JR. Elle avait déjà reçu une statuette d'honneur en novembre.

Dans la catégorie du meilleur film étranger, figurent notamment le film libanais "L'Insulte", co-produit en France, ainsi que la Palme d'or suédoise du festival de Cannes, "The Square".

Des Oscars post-Weinstein

La cérémonie devrait être marquée par les débats actuels sur le harcèlement et les abus sexuels, après le choc des révélations sur le producteur de cinéma Harvey Weinstein. Le monde du cinéma est encore sonné par la chute du producteur déchu, accusé par une centaine d’actrices, dont Angelina Jolie, ou Gwyneth Paltrow de harcèlement ou agression sexuels. L'affaire a entraîné la chute de plusieurs hommes puissants d'Hollywood, dont Kevin Spacey, ou le producteur Brett Ratner. L'Académie a d’ores et déjà réagi, excluant Weinstein et promettant des réformes.

Un autre sujet devrait aussi venir sur la scène du Dolby Theater : la trop grande facilité d’accès à des armes à feu, dans la foulée de la récente fusillade en Floride.

Avec AFP

  • CINÉMA

    Oscars : "La Forme de l'eau" et "Dunkerque" en tête des nominations

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le film français "120 battements par minute" n’ira pas aux Oscars

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'État de New York assigne en justice le studio Weinstein

    En savoir plus