france24

Player

FRANCE

Le chômage augmente fortement en mai pour le treizième mois consécutif

Dernière modification : 26/06/2012

©

Texte par Dépêche

Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en France métropolitaine a connu un bon au mois de mai pour franchir la barre des 2,922 millions de personnes, a indiqué mardi le ministère du Travail. Il s'agit de la plus forte hausse depuis un an.

REUTERS - Le chômage a fortement augmenté en mai en France, poursuivant sa hausse pour le treizième mois consécutif, ont annoncé mardi le ministère du Travail et Pôle emploi.

La dégradation a particulièrement touché les personnes les plus âgées et les plus jeunes, ainsi que les chômeurs de longue durée.

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (ceux n’ayant exercé aucune activité) a augmenté de 33.300 (+1,2%) le mois dernier en France métropolitaine par rapport à avril pour s’établir à 2.922.100.

Ce total est le plus élevé depuis août 1999, et le nombre de nouveaux demandeurs d’emploi en mai est le plus important des 13 derniers mois consécutifs de hausse. Sur un an, la progression en catégorie A est de 8,0%.

En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi progresse de 0,7%, soit 28.600 personnes de plus, pour atteindre 4.347.100 (+6,4% sur un an). Ce nombre est le plus élevé des statistiques fournies par le ministère, qui remontent à janvier 1996.

Avec les départements d’Outre-mer, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C est de 4.621.000.

Après une dégradation pour les travailleurs âgés de plus de 50 ans en avril, ces derniers ont de nouveau été touchés en mai, ainsi que les jeunes.

Le nombre de personnes âgées de plus de 50 ans a progressé de 1,6% en catégorie A (+16,1% sur un an) et de 1,2% en A, B, C (+14,4% sur un an). Le nombre de personnes âgées de moins de 25 ans a augmenté de 1,7% en catégorie A (+6,3% sur un an) et de 0,9% en A, B, C (+4,7% sur un an).

La dégradation a aussi particulièrement touché les chômeurs de longue durée (ceux qui sont inscrits depuis un an ou plus), avec une hausse de 1,2% en catégories A, B et C (+8,5% sur un an).